Nous sommes de plus en plus nombreux à prendre conscience de l’impact de nos modes de vie sur la nature et la planète. Partout, des hommes et des femmes s’élèvent, afin de dénoncer les dérapages de l’espèce humaine. Cette prise de conscience aussi bien nationale que mondiale coïncide avec la montée en puissance de nouvelles habitudes de vies plus saines, plus propre, mais surtout plus respectueuse de la nature. L’une de ces nouveautés « écolos » est bien entendu le poulailler urbain. Véritable phénomène de mode, cet objet connait un engouement certain auprès des jeunes, bien décidés à relever le pari de la planète.

Le présent article mettra en exergue ce nouveau mode de vie citadin qu’est le poulailler urbain, mais surtout le rôle essentiel qu’il joue dans la campagne de lutte pour la protection de la nature.

Qu’est-ce qu’un poulailler urbain ?

Comme son nom l’indique, cet objet n’est rien d’autre qu’un poulailler. Autrement dit, un enclos d’élevage conçu spécialement pour l’élevage des poules en milieu urbain. Sa particularité réside dans le fait qu’il a été non seulement revu et amélioré, mais répond surtout aux règles de bons voisinages liés à la vie citadine ainsi qu’à la préservation de l’environnement. Les poulaillers urbains sont de vrais petits campements à poule, disposant de tour ce dont elle a besoin pour son confort.

Pratique et simple d’utilisation, il vous permet non seulement d’avoir vos propres œufs ; plus de soucis de traçabilité donc ! Mais aussi, de faire un geste pour la planète. Et c’est justement ça que l’on vous explique dans la suite.

Un nouveau mode de préservation de la nature ?

Aussi étrange qu’il parait, le poulailler urbain fait office de défenseur de la nature. Tout d’abord, retenez que les poules sont omnivores. Si vous ne comprenez pas le rapport, c’est très simple, avoir ses propres poules à la maison, vous permettra de disposer écologiquement de vos restes de nourritures par exemple les épluchures de certains fruits ou légumes. En effet, vous pourrez les donner à vos poules qui s’en régaleront sans problème. Évitez toutefois d’en abuser, les poules peuvent être de parfait auxiliaire, mais ne les considérez jamais comme des centres de traitements de vos déchets ménagers à part entière, ce sont aussi des êtres vivants.

Une poule n’est d’ailleurs capable d’ingérer que 150 kg de déchets ménagers par an. Passé cette limite, dans le meilleur des cas, vos poules contracteront de nombreuses maladies et pathologies, et dans le pire des cas, ce sera la mort, tout simplement. Les poules peuvent donc vous aider à réduire votre production de déchets ménagers et donc votre impact sur la nature.

Bien plus qu’un simple phénomène de mode, le poulailler urbain fait partie de ces genres d’initiatives qui sont à encourager et qui à terme, pourraient aider la société moderne à redonner à la nature la place qu’elle mérite dans nos vies.

Continuez votre lecture avec ces articles :