Les scandales alimentaires à répétition et l’envie de manger plus sainement ont rendu aux Français le goût du « fait maison ». Ainsi, ils sont de plus en plus nombreux à produire par eux-mêmes une partie des aliments qu’ils consomment, en particulier en réalisant des conserves maison.
Mais finalement, pourquoi se donner du mal alors qu’il suffit tout bonnement d’aller en acheter ?

Faire ses propres conserves : une image ringardisée par les publicitaires

Faire ses conserves maison soi-même était jadis un geste de tous les jours. Toutefois, dès les années 70, la grande distribution s’est attachée de manière insidieuse à ringardiser l’image du « fait maison ». Ainsi, au travers de ses publicités, elle a pris grand soin de renvoyer une image vieillotte des personnes qui confectionnaient eux-mêmes leur alimentation.

La facilité offerte par les produits industriels, mais également l’apparente sécurité qu’ils proposaient ont fait le reste. Adieu le « fait maison », les bocaux de mamie sont alors restés vides au placard pendant plus d’une génération.

Mais alors pourquoi faire ses propres conserves ?

Pourquoi prendre du temps pour faire ses propres conserves, alors qu’au final, il suffit de faire un saut au supermarché ou dans une boutique bio à proximité ?

Quelques arguments rapidement :

  • vous savez ce qu’il y a dedans. Et oui, même en achetant du « bio » industriel, vous consommez des additifs. Avec le « fait maison », vous connaissez très exactement la composition de votre conserve ;
  • vous pouvez gérer les surplus de votre jardin. Trop de courgettes et vous avez déjà inondé vos voisins ? Il suffit de les transformer en ratatouille ou en soupe de courgettes pour se régaler l’hiver suivant ;
  • si vous n’avez pas de jardin ou de potager, profitez des fruits et légumes de saison pour vous mitonner de délicieux desserts et plats ;
  • c’est nettement plus économique que le bio que vous trouverez dans le commerce ;
  • les saveurs et goûts sont bien plus prononcés ;
  • vous pouvez doser la quantité de sel, en particulier pour les personnes ayant des régimes spécifiques ;
  • faire ses bocaux en famille, c’est un temps pour se retrouver autour d’une tâche et de discuter.

Conserves maison : est-ce compliqué ?

Confectionner des conserves n’a rien de bien complexe. En revanche, il faut être rigoureux et suivre scrupuleusement les consignes pour des questions de sécurité alimentaire.

Les trois points clefs à retenir sont :

  • vous devez toujours stériliser vos bocaux 5 minutes dans l’eau bouillante avant de vous en servir ;
  • vous n’utilisez que des aliments sains ;
  • si vous confectionnez des conserves contenant de la viande, c’est toujours trois heures de stérilisation, jamais moins.

Continuez votre lecture avec ces articles :