Il n’y a rien de plus frustrant que de voir une partie de sa carrosserie subir quelques dommages (rayures, éraflures, rouilles). Mais pas de soucis, on se retrousse les manches et on se met au boulot. Faire quelques retouches de peinture à la bombe est facilement réalisable, à condition de posséder les bons outils et la bonne technique. Suivez le guide !

La bombe, idéale pour les retouches

Voir une rayure ou une éraflure sur sa carrosserie est un énorme crève-cœur pour tout amoureux de voitures. Heureusement, il est possible d’y remédier, et ce, à moindre coût, grâce à la bombe de peinture. Bien que pas indiquée pour repeindre totalement une voiture, elle est parfaite pour effectuer quelques retouches. Avec la bombe, il vous est maintenant facile de réparer les petits problèmes inesthétiques sur votre carrosserie.

À la fois esthétique, pratique et peu onéreuse

La bombe de peinture a plusieurs avantages à son actif. Le premier d’entre eux a trait à sa grande résistance. Elle supporte sans mal les fortes lumières, les rayons ultra-violets, ainsi que les conditions atmosphériques les plus pénibles. Très pratique également, elle sèche rapidement et s’intègre avec une telle facilité à la couleur d’origine de votre carrosserie. Ses propriétés anticorrosion sont aussi très appréciées. Esthétiquement, la bombe est top. Elle a une couleur semblable à la couleur initiale de la voiture. Son côté brillant fait d’elle une parfaite option en cas de griffures ou de rayures. Très accessible, on en trouve partout à des prix très raisonnables. La gamme de peinture MOTIP par exemple propose un large panel de peinture à la bombe d’une qualité optimale. Vous pouvez voir le site pour la découvrir.

Une facilité d’emploi

Facile à utiliser, il vous suffit de suivre quelques étapes. Premièrement, il faut choisir la couleur de la bombe qui doit être strictement identique à celle de la carrosserie de votre voiture. Vous trouverez facilement votre bonheur parmi la gamme de peinture MOTIP. Munissez-vous également de papier verre, de dégraissant, d’un mastic, d’une sous couche, d’un vernis et d’un diluant.

Commencez par poncer puis nettoyer la partie rayée ou éraflée à l’aide d’un papier verre et d’un dégraissant pour simplifier le travail. Après que la surface soit bien propre, mettez une couche fine de mastic, et remplissez les éraflures. Respectez un temps de pause d’environ 30 minutes pour le séchage, puis procédez au ponçage et au dégraissage. Délimitez ensuite la surface de travail avec un ruban adhésif, puis appliquez-la sous couche. Laissez sécher pendant plus d’une heure pour que la peinture adhère facilement et entièrement.

Nettoyez à nouveau et dégraissez ensuite avant d’appliquer plusieurs couches fines de peinture. Assurez-vous de garder une distance raisonnable de 20 à 30 cm lorsque vous utilisez la bombe. Pour qu’il n’y ait pas de différence trop brusque avec la couleur initiale, faites un mouvement de va-et-vient allant de la partie à retoucher jusqu’à la partie masquée. Patientez pendant 30 minutes pour le séchage de la peinture. Enfin, vous pouvez enlever l’adhésif et nettoyer. N’oubliez pas de le lustrer pour avoir un aspect lisse et brillant.

Continuez votre lecture avec ces articles :